Tout sur Tout

Impacts du lieu de résidence sur les allergies alimentaires

J’arrive tout juste d’une escapade de quelques jours aux États-Unis. Je vous ai rapporté cette photo montrant l’espace qu’occupe le beurre d’arachides sur les tablettes d’un supermarché Hannaford situé à Ellsworth dans l’état du Maine.

Le beurre d’arachides n’est définitivement pas aussi populaire dans mon coin de planète. Voyez par vous-même l’étalage de beurre d’arachides d’un marché d’alimentation Super C de la Ville de Québec dont la surface de plancher est nettement supérieure à celui du Maine.

En comparant les deux photos, vous constaterez que le beurre d’arachides offert à l’épicerie de mon quartier occupe environ 75% de l’espace qui y est consacré à Ellsworth.De plus, Jennifer B qui habite le Massachusetts aux États-Unis nous propose les 2 photos que je vous présente ci-dessous. Jennifer précise que ces photos ont été prises dans la plus petite des épiceries situées près de chez-elle. Un des étalages de beurre d’arachides fait partie de la section des produits naturels alors que l’autre est situé près du pain. Indéniablement, ça fait beaucoup de beurre d’arachides dans un seul supermarché. Merci Jennifer d’avoir partagé cette information avec nous !

Pourquoi s’intéresser à l’importance de la présence des arachides dans l’environnement de ceux qui y sont allergiques ? Parce que de toute évidence, plus il y a d’arachides autour de soi plus elles sont difficiles à éviter. Ainsi donc, plus la présence d’arachides est grande plus la sécurité des personnes allergiques risque d’être compromise.

De plus, la popularité des aliments que nous voulons éviter conditionne l’attitude de notre entourage. Par exemple, il est peut-être relativement facile de bannir les arachides des écoles si de toute façon elles ne sont pas très appréciées.

Même si de prime abord, les personnes partageant les mêmes allergies forment un groupe homogène, elles vivent leur situation bien différemment selon le contexte géographique dans lequel elles évoluent. Il en résulte donc que le lieu de résidence a un impact significatif sur la qualité de vie des personnes allergiques.

Je suis curieuse de savoir comment l’endroit où vous vivez influence la qualité de vie des personnes allergiques aux arachides. Alors, si le cœur vous en dit, montrez-moi l’espace qu’occupe le beurre d’arachides sur les tablettes de l’épicerie de votre voisinage. Si vous le voulez, j’ajouterai vos photos à cet article pour que tous les lecteurs puissent les comparer. Je me demande si la tendance québécoise est la même à travers tout le Canada et si celle du Maine peut être généralisée à la grandeur des États-Unis. Qu’en est-il de l’Europe ?

Source : lesallergiesalimentaires.com