Tout sur Tout

Comment fonctionne une éolienne

Une éolienne transforme la force du vent (l’énergie) en énergie mécanique (comme le moulin) ou électrique.
Composition de l’éolienne

Composition d’une éolienneUne éolienne est composée :

de fondations
d’un mat
d’une nacelle
de pales composant un rotor
d’un mécanisme

De nos jours, les éoliennes ont une hauteur d’environ 140 m et leur rotor fait d’environ 85 m de diamètre.
Fonctionnement de l’éolienne

Pour que les pales puissent tourner, il faut que la vitesse du vent soit supérieure à 10 km/h. Lorsque la vitesse du vent est suffisante, les pales tournent autour du rotor. Le rotor fait lui-même tourner le moyeu du générateur à l’aide des engrenages du multiplicateur.

La rotation de l’axe va ainsi permettre au générateur de générer de l’électricité selon le principe de la dynamo.

L’énergie ainsi générée va être acheminé le long du mat jusqu’aux fondations puis vers un transformateur. Enfin, le transformateur permet à l’électricité de rejoindre le réseau électrique.

Une éolienne est pourvue d’un anémomètre (appareil permettant de mesurer la vitesse du vent). Si le vent atteint une vitesse supérieure à 90 km/h, des freins sont mis en marche pour empêcher la destruction de l’éolienne.

En plus de l’anémomètre, l’éolienne dispose d’une girouette indiquant le sens du vent. Le moteur d’orientation va ainsi faire pivoter la nacelle pour la placer face au vent. Le rendement est ainsi bien supérieur.

Plus la vitesse du vent est élevée, plus l’éolienne va produire d’énergie. Par contre comme nous l’avons vu précédemment, si le vent est trop fort, l’éolienne peut être endommagée. La vitesse de vent idéale pour le meilleur rendement d’une éolienne est de 50 km/h Le choix de l’emplacement où elles sont installées est donc primordial. Certaines éoliennes sont même installées en pleine mer pour former un parc éolien offshore.